logo article ou rubrique
Aleg
Article mis en ligne le 22 novembre 2009
dernière modification le 13 avril 2010

par beuz

Ni la ville de Mauritanie, ni le club ludique grenoblois, c’est d’une partie de Full Metal Planete jouée par e-mail dont il est question ici.


La partie se joue à 5 et j’atterrissais en bleu et en deuxième après Duke Tiberium en vert. Comme cela faisait très longtemps que je n’avais pas joué, un atterrissage prudent s’imposait. En me positionnant en haut à droite, je me retrouvais dos au mur tel John McClane se demandant d’où pourrait bien venir la prochaine balle.

Number 6 en jaune, de son côté, choisissait une position relativement centrale afin de se réserver les minerais présents sur la terre du sud. Il espérait probablement que le 4ème joueur choisisse la dernière position sage : à droite (grosso modo à la verticale de mon astronef et à l’horizontale du sien).

Alpha en rouge choisit une position très offensive : juste derrière Number 6. Si l’astronef de Number6 semble mieux positionné parce qu’adossé à des montagnes, il se retrouve dans la célèbre position du sandwich : Duke Tiberium d’un côté, Alpha de l’autre et lui comme une tranche de salami coincée au milieu de deux tranches de pain de mie et prête à se faire croquer.

Midas en orange atterrit en dernier. Si d’habitude, le dernier atterrit à la seule place disponible, il a ici le choix entre deux sites : à l’est ou à l’ouest. Si l’est est plus éloigné de ses agresseurs potentiels, il n’y a pas de position inexpugnable. Soit il se place près de moi et la baston à quasi-égalité risque de durer longtemps. Soit il se place plus au sud et prend le risque de se prendre des attaques par le nord , le sud et l’ouest en même temps !

C’est donc à l’ouest qu’il décide d’atterrir sur un site où la protection au nord est constituée de barrières naturelles avec l’objectif évident de ramasser les astronefs exsangues d’une bataille Alpha-Number6...

Incertain car si Duke Tiberium est un peu trop loin pour batailler, il est aussi idéalement placé pour capturer un astronef aux défenses diminuées.

Toujours est-il que Number 6 a été changé par la grâce de Midas : à la place d’une tranche de salami, il est devenu un gras poulet dans l’enclos des chacals du zoo de Sigean...

Tour 9

Midas, sur Aleg comme sur Alum, a fait la même boulette payée aussi chère. Son GT étant vulnérable, il perd son astronef en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Number 6 a essayé d’en profiter pour capturer l’astronef d’Alpha mais la dernière tourelle a résisté. La vengeance d’Alpha risque de faire mal aux tourelles numeriennes...

EPILOGUE

Comme prévu, Alpha fond sur l’astronef de Midas et le capture en deux temps trois mouvements. Il part ensuite à la conquête de Duke (en vert et au nord) alors que tout le monde pesait qu’il se vengerait ed Number6 ! Pendant ce temps, Number6 (vous savez : le "poulet dans un enclos de chacals") fait mieux que se défendre : il part à l’offensive
de l’astronef orange.

Alpha (ou son successeur : Drolito) avec ses 2 GT vient à bout, non sans mal, des défenses dukiennes et finit par capturer l’astronef vert. De son côté Number 6 capture l’astronef orange : s’il avait pu le faire plus vite, il aurait réussi un coup magistral : capturer orange juste avant que celui-ci ne capture vert !

Drolito crie vengeance et vient avec tous ses GT se positionner entre les deux astronefs de Number6. Il capture d’abord le jaune, puis l’orange.

Pendant tout ce temps, j’ai engrangé un nombre important de minerais (parfois en 40 points pour 2 minerais près de rouge).

Coup de théatre au tour 20, alors que je me préparais à décoller, Drolito m’envoie ses 2 GT prêt à jouer les charognards. Une erreur de placement de ceux-ci me permet finalement de rester : destruction d’un GT et capture de l’autre. Mais jusqu’au tour 25, je ne trouverais pas le moyen de l’attaquer... Il gagne avec 4 astronefs.