logo article ou rubrique
Thortorapas
Article mis en ligne le 21 novembre 2010
dernière modification le 14 décembre 2010

par beuz

La partie Thortorapas démarrait avec Duke Tibérium, Ravage, Tullamore et Grzon. Originellement, elle devait opposer Thor et Bekymy pour la revanche d’une précédente partie.

Tullamore atterrit en premier en bleu sur une presqu’ile (il préfère les petites iles mais cette fois, il n’y en a pas) , suivi de Ravage en jaune qui se met à l’opposé.

Atterrissant en 3ème (en vert), il ne m’apparait qu’une place possible : à droite de Tullamore. Cette place me met à l’abri de Ravage et oblige les deux derniers joueurs à se tasser à l’ouest. Je n’aurais donc qu’un adversaire : Tullamore.

La partie commence bien : le tirage au sort décide que j’entamerais chaque tour. Cela permet de prendre en premier les minerais sur récif ou de lancer le premier les offensives.

Comme Tullamore se retrouve coincé entre moi et Duke avec très peu de minerais, il ne peut espérer que capturer un ennemi.

Le combat étant inévitable, il vaut mieux que je conserve l’avantage donc que je tire le premier.

S’ensuit une longue série de tours où chacun de nous deux détruit des pièces adversaires, reconstruit et se repositionne. Pendant ce temps, les 3 autres mineraitent. Tout au plus entendrons-nous au loin quelques tirs sporadiques mais sans aucune commune mesure avec la bataille entre les troupes bleus et vertes.

Au tour 16, cela fait déjà plusieurs tours que je sais que la victoire ne sera pas pour moi : il aurait fallu que je capture Tullamore plus vite pour ensuite capturer Duke (en violet).

Mais ce tour 16 a plusieurs avantages : Duke n’a que 15 points à jouer et Tullamore n’a pas eu le temps de reconstruire ses chars faute de minerai. La prochaine marée est haute.

Je lance donc une attaque de type "baiser de la mort" :

à laquelle Tullamore répond par une contre-offensive :

Normalement,je devrais pouvoir le capturer avec mes deux seules pièces restantes : les vedettes.

Et c’est exactement ce qui se passe. Je capture donc Tullamore mais mes tentatives pour protéger ma nouvelle acquisition sont vaines. Duke Tiberium recapture l’astronef immédiatement malgré mes efforts pour l’en empêcher. Il me revient en mémoire un vieil article dans la rubrique "stratégies" : Capturer un astronef : attention au prix !

Ravage en finit avec Grzon de façon soudaine : Grzon attaque Ravage puis se replie mais il ne lui reste pas assez de point pour ressortir son GT de son astronef. Or son GT était la pière angulaire de sa défense. En un tour, Ravage détruit les deux tourelles et capture !

Par la suite, Duke n’aura qu’à se baisser pour ramasser mon propre astronef. Ravage décide alors de profiter du petit avantage dont il dispose : les pièces majeures (barges et GT) de Duke sont éparpillées sur tout le territoire tandis que celles de ravage sont dans l’astronef de Grzon, idéalement placé pour attaquer Duke Tiberium. Nous sommes au tour 20 et les deux protagonistes décident de rester jusqu’à la fin.

Ravage attaque et détruit une tourelle. Duke Tiberium qui avait commencé son retour, traverse tout le territoire juste à temps pour dégommer un GT de Ravage. On ne donne plus lourd de l’astronef de Grzon.

Une chose est sûre : il y a eu un déchaînement d’offensives, captures et destructions en 5 tours par rapport aux 15 tours précédents qui avaient été insipides. Bravo Duke Tiberium, je crois que la Deep Space Mining va devoir te décerner le grand prix "Croâ croâ" 2010 (cri de guerre de Tullamore au moment où tel un rapace il capture un astronef mal en point).